Glossaire

- - - -
E
- - - - -
J
-
K
- - -
N
- - -
Q
- - - -
U
- -
W
-
X
-
Y
-
Z

Eau potable : Eau dont la consommation ne présente pas de risque pour la santé humaine. Sa qualité fait l'objet de lois et de règlements.

Eaux ménagères : Eaux provenant des salles de bains, cuisine, buanderie, lavabos… à l'exclusion de l'eau des WC.

Eaux parasites : Eaux dont la qualité ne correspond pas à la vocation des ouvrages qu'elles traversent. Il s'agit le plus souvent d'eaux claires de drainage de la nappe souterraine, surchargeant un réseau d'assainissement et son ouvrage d'épuration.

Eaux parasites d'Infiltration : Terme correspondant à des entrées d'eaux souterraines (intersticielles) par le biais de défauts structurels (béton poreux, joints fuyards, intrusion de racines, cassure...). Ces infiltrations peuvent être permanentes (collecteur sous le niveau de la nappe) ou temporaires et liées à la pluviométrie (drainage rapide des terrains correspondant à une restitution en moins de 48h ; ressuyage des terrains correspondant à une restitution de l'ordre de plusieurs jours).

Eaux parasites permanentes : Terme correspondant à des eaux de surface indûment captées par le réseau : fontaines, sources captées, communication avec les eaux superficielles, lavoirs, WC publics ainsi que les vidanges ou trop-pleins des réseaux d'eau potable trouvant dans le réseau d'assainissement un exutoire "facile".

Eaux pluviales : Eaux de pluie provenant des toitures ou du ruissellement sur des surfaces imperméables.

Eaux souterraines : Toutes les eaux se trouvant sous la surface du sol en contact direct avec le sol ou le sous-sol et qui transitent plus ou moins rapidement (jour, mois, année, siècle, millénaire) dans les fissures et les pores en milieu saturé ou non. Directive 80-68-CEE du 17/12/79.

Eaux usées : Eaux non traitées rejetées après utilisation domestique ou industrielle. Aussi appelées eaux résiduaires.