Fosse septique hors sol, est-ce possible ?

Dans certains cas de figure, il est envisageable d'installer une fosse septique hors sol chez soi, si les conditions ne permettent pas de placer la fosse sous terre.

 

Avez-vous le droit de ne pas enterrer la fosse ?

Une fosse toutes eaux doit a priori être enterrée dans le sol, afin que les couches de sable et de terre la recouvrant puissent faire office de barrage et de filtration en cas de fuite, et ainsi réduire les risques de pollution et de contamination. C'est d'ailleurs pour cette raison que certaines collectivités locales interdisent la pose d'une fosse septique non enterrée. Toutefois, il est possible que votre commune ou agglomération autorise la mise en place d'un tel dispositif d'assainissement non collectif sous certaines conditions, si jamais la configuration de votre terrain venait à poser des difficultés. Rendez-vous auprès de votre mairie pour vous renseigner et connaître le détail de la réglementation concernant votre terrain.

Comment installer une fosse septique hors sol ?

Les communes qui autorisent les particuliers à installer une fosse septique hors sol imposent souvent des contre-parties, telles que la mise en place d'une micro-station d'épuration ou d'un mur de rétention autour de la fosse. Dans tous les cas, la solution retenue doit évidemment être conforme aux normes actuelles et à une utilisation hors sol, et être réalisée par un prestataire agréé comme SARP Assainissement. Par ailleurs, il vous faudra préciser la nature de l'installation dans votre demande préalable auprès du service public d'assainissement non collectif (SPANC). Ce dossier devra contenir notamment une étude des sols et un plan complet de la fosse septique, et préciser l'emplacement de la pompe de relevage si nécessaire ou du bac dégraisseur si la fosse se trouve à plus de 10 mètres de la sortie de la maison.